logo moncompteformation.png
FORMATIONS 100% FINANCABLES AVEC LE CPF

Macrophotographie : conseils et astuces pour réussir vos clichés

La macrophotographie consiste à capturer les détails les plus infimes de la nature, de la vie quotidienne ou de l’imaginaire. Elle nous invite à explorer un monde invisible à l’œil nu, où les couleurs, les textures et les formes se révèlent avec une beauté surprenante. Que ce soit pour photographier des fleurs, des insectes, des gouttes d’eau ou des aliments, la macrophotographie requiert un matériel adapté, des réglages précis et une composition soignée.

Qu’est ce que la macrophotographie ?

La photo macro est une technique photographique qui consiste à prendre des photos à une distance très proche du sujet, de manière à obtenir un rapport de reproduction élevé. Le rapport de reproduction est le rapport entre la taille du sujet sur le capteur et sa taille réelle. Par exemple, si un sujet de 10 mm occupe 10 mm sur le capteur, le rapport de reproduction est de 1:1. Plus le rapport de reproduction est élevé, plus le sujet apparaît agrandi. Il existe différentes définitions de la photo macro, mais on considère généralement qu’elle commence à partir d’un rapport de reproduction de 1:1. La photo macro permet de révéler des détails invisibles à l’œil nu, tels que les nervures d’une feuille, les facettes d’un œil d’insecte ou les cristaux de sucre. Elle offre ainsi une nouvelle perspective sur le monde qui nous entoure. La photo macro peut être utilisée dans différents domaines, tels que la botanique, l’entomologie, la gastronomie ou la joaillerie. Elle peut également servir à exprimer sa créativité et son originalité.

macrophotographie islande

Islande par JC Pieri

Choisir son équipement pour la macrophotographie

Pour faire de la macrophotographie, il faut d’abord choisir un objectif adapté à la macrophotographie. Il existe des objectifs spécialement conçus pour la macrophotographie, appelés objectifs macro. Ces objectifs ont la particularité d’avoir une distance minimale de mise au point très courte, ce qui permet d’approcher le sujet au plus près. Ils ont également un rapport de reproduction égal ou supérieur à 1:1, ce qui signifie qu’ils peuvent reproduire le sujet à sa taille réelle ou plus grande sur le capteur. Les objectifs macro se déclinent en différentes focales, généralement comprises entre 50 mm et 200 mm. Plus la focale est longue, plus le sujet apparaît gros, mais plus il faut s’éloigner du sujet. Le choix de la focale dépend donc du type de sujet que vous voulez photographier, de la distance à laquelle vous voulez travailler et du rendu que vous voulez obtenir.

Enfin, il faut choisir les accessoires nécessaires pour optimiser vos photos macro. Il existe plusieurs types d’accessoires utiles pour la macrophotographie, tels que les sources d’éclairage, les trépieds, les rails de mise au point, les bagues allonge et les soufflets. 

  • Les sources d’éclairage sont indispensables pour compenser le manque de lumière en macrophotographie, surtout lorsque l’on utilise des ouvertures de diaphragme très petites pour augmenter la profondeur de champ. Il existe des flashs spéciaux pour la macrophotographie, appelés flashs annulaires ou flashs cobra, qui se fixent sur l’objectif ou sur le boîtier et qui diffusent une lumière uniforme sur le sujet. 
  • Les trépieds sont utiles pour stabiliser l’appareil photo et éviter les flous de bougé, surtout lorsque l’on utilise des vitesses d’obturation très lentes ou des focales très longues. 
  • Les rails de mise au point sont des dispositifs qui permettent de déplacer l’appareil photo horizontalement ou verticalement par rapport au sujet, afin d’ajuster finement la mise au point et d’obtenir une netteté optimale. 
  • Les bagues allonge et les soufflets sont des accessoires qui se placent entre l’objectif et le boîtier et qui augmentent la distance entre le capteur et le plan focal, ce qui permet d’augmenter le rapport de reproduction et donc le grossissement du sujet.
macrophotographie en Islande

Islande par JC Pieri

Les réglages clés pour réussir ses photos macro

La macrophotographie est une technique photographique qui demande une bonne maîtrise des réglages de son appareil photo, car elle implique des contraintes spécifiques liées à la proximité du sujet, à la faible profondeur de champ et au manque de lumière. Voici les réglages clés à prendre en compte pour réussir ses photos macro :

  • Ouverture

Le diaphragme est le réglage qui va déterminer la profondeur de champ de vos photos, c’est-à-dire la zone de netteté devant et derrière le sujet. En macrophotographie, la profondeur de champ est très réduite, ce qui signifie que seule une petite partie du sujet sera nette, tandis que le reste sera flou. Pour augmenter la profondeur de champ, il faut donc fermer le diaphragme, c’est-à-dire utiliser un grand nombre f (par exemple f/16). Mais attention, fermer le diaphragme va aussi diminuer la quantité de lumière qui atteint le capteur, ce qui peut entraîner une sous-exposition ou un flou de bougé. Il faut donc trouver un compromis entre la netteté et la luminosité, en fonction de la taille du sujet et de l’effet recherché. 

Pour les sujets les plus petits (un pouce [2,54 cm] ou moins), il est préférable d’utiliser un paramètre d’ouverture plus élevé, entre f/8 et f/11. Cela vous aidera à garder une profondeur de champ suffisante pour capturer le sujet. Pour les sujets de plus d’un pouce, vous pouvez utiliser une valeur f-stop inférieure, entre f/2.8 et f/10.

  • Vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation est le réglage qui va déterminer la quantité de lumière qui atteint le capteur et le mouvement du sujet ou de l’appareil photo pendant la prise de vue. En macrophotographie, la vitesse d’obturation est importante, car elle va permettre de compenser le manque de lumière dû à l’ouverture fermée et d’éviter les flous dus au mouvement du sujet ou de l’appareil photo. Pour avoir une bonne exposition, il faut donc utiliser une vitesse d’obturation suffisamment rapide, c’est-à-dire supérieure à 1/100e de seconde. Pour figer le mouvement du sujet, il faut utiliser une vitesse encore plus rapide, c’est-à-dire supérieure à 1/500e de seconde. Mais attention, utiliser une vitesse trop rapide peut aussi entraîner une surexposition ou un manque de dynamisme. Il faut donc trouver un compromis entre l’exposition et le mouvement, en fonction du sujet et de l’effet recherché. Avec un trépied, vous pouvez paramétrer votre vitesse sur 1/200 s. Sans trépied, restez au-dessus de 1/320 s

  • ISO

La sensibilité ISO est le réglage qui va déterminer la capacité du capteur à capter la lumière et le bruit de vos photos, c’est-à-dire l’apparition de pixels colorés ou grisâtres qui dégradent la qualité de l’image. En macrophotographie, la sensibilité ISO est importante, car elle va permettre de compenser le manque de lumière dû au diaphragme fermé et à la vitesse rapide. Pour avoir une bonne luminosité, il faut donc utiliser une sensibilité ISO suffisamment élevée, c’est-à-dire supérieure à 400. Mais attention, utiliser une sensibilité trop élevée va aussi augmenter le bruit sur vos photos, ce qui va nuire à la netteté et aux couleurs. Il faut donc trouver un compromis entre la luminosité et le bruit, en fonction du sujet et de l’effet recherché.

macrophotographie en Islande

Islande par JC Pieri

Les règles de composition pour la macrophotographie

La composition est l’art d’organiser les éléments visuels d’une photo, afin de créer un impact émotionnel, esthétique ou narratif. En macrophotographie, la composition est importante, car elle va permettre de mettre en valeur le sujet, de créer du contraste et de guider le regard du spectateur. Les règles de composition pour la macrophotographie sont les suivantes :

  • L’arrière-plan en macrophotographie est souvent flou, ce qui permet de faire ressortir le sujet et d’éliminer les distractions. Il faut donc choisir un arrière-plan qui soit harmonieux avec le sujet, en termes de couleurs, de textures et de formes. Il faut également éviter les arrière-plans trop lumineux ou trop sombres, qui vont attirer l’attention ou créer des zones surexposées ou sous-exposées.
  • Le cadrage en photo macro est souvent serré, ce qui permet de montrer les détails du sujet et de remplir l’espace. Il faut donc choisir un cadrage qui soit adapté au sujet, en fonction de sa forme, de son orientation et de son intérêt. Il faut également respecter la règle des tiers, qui consiste à placer le sujet sur l’un des points forts de l’image, c’est-à-dire aux intersections des lignes imaginaires qui divisent la photo en trois parties égales horizontalement et verticalement.
  • L’angle de vue est l’élément qui détermine la perspective et le point de vue du sujet dans la photo. En macrophotographie, l’angle de vue est souvent original, ce qui permet de créer du dynamisme et de surprendre le spectateur. Il faut donc choisir un angle de vue qui soit adapté au sujet, en fonction de sa hauteur, de sa profondeur et de son expression. Il faut également varier les angles de vue, en essayant par exemple de se placer au niveau du sujet, au-dessus du sujet ou en-dessous du sujet.
  • Le point de fuite détermine la direction et la profondeur du sujet dans la photo. En photo macro, le point de fuite est souvent subtil, ce qui permet de créer du relief et de la perspective. Il faut donc choisir un point de fuite qui soit adapté au sujet, en fonction de sa forme, de son mouvement et de son environnement. Il faut également utiliser les lignes directrices, qui sont des éléments visuels qui conduisent le regard du spectateur vers le point de fuite, comme par exemple les nervures d’une feuille, les pétales d’une fleur ou les antennes d’un insecte.
macrophotographie en Islande

Islande par JC Pieri

La macrophotographie est une pratique qui demande de la patience, de la créativité et de la curiosité , mais elle peut aussi s’avérer complexe et exigeante. Bien qu’elle nécessite une grande maîtrise, elle offre également une nouvelle perspective sur le monde qui nous entoure, en nous faisant découvrir des merveilles cachées à nos yeux.

Si vous souhaitez approfondir vos compétences en photographie et transformer votre passion en une véritable expertise, rejoignez dès maintenant la formation photo et vidéo de JC Pieri. Vous apprendrez la photo dans de nombreux domaines, comment choisir votre matériel, capturer les moments clés et retoucher vos clichés. La formation photo JC Pieri est une formation complète, accessible à tous les niveaux et 100% finançable avec le CPF.

Si vous êtes débutant et souhaitez vous lancer dans le monde de l’image, mais ne savez pas par où commencer, découvrez nos formations offertes. Avec plus de 12 heures de vidéos et 100 modules, elles sont conçues pour répondre à toutes vos questions.

Alors, ne manquez pas cette opportunité d’apprendre et de progresser dans le domaine passionnant de la photographie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux te lancer dans le monde de l'image, mais tu ne sais pas par où commencer ?

Quel matériel choisir ?
Comment régler mon appareil ?
Quelles sont les bases de la photo ?
Comment toujours réussir ses images ?

Formations offertes
jc pieri formation formations offertes

DÉCOUVRE
4 FORMATIONS OFFERTES

POUR RÉPONDRE À TOUTES TES QUESTIONS

+ de 12h de vidéos + de 100 modules
Tout pour débuter et 100% GRATUIT

Tu ne sais pas par
où commencer ?

Reçois gratuitement :

2 guides complets pour choisir ton appareil et ton ordinateur selon tes besoins
+
4 formations complètes pour te lancer dans le monde de l'image, apprendre les bases du cadrage et des réglages avec ton appareil ou ton Smartphone

Formations offertes
LM - Formations offertes