cpf entete.png
FORMATIONS 100% FINANCABLES

Le Raw : qu’est-ce que c’est ?

Formation Drone FPV

Particulièrement plébiscité pour la pléthore de possibilités qu’il octroie en postproduction, le format RAW que l’on appelle également « négatif numérique » dans le jargon photographique permet de faire des retouches minutieuses sur vos clichés.  Mais qu’est-ce le RAW exactement ? Zoom sur tout ce que vous devez savoir sur ce format.

Format RAW : Quésaco ?

Du terme anglais raw traduit en français par brut, autrement dit non traité, le format raw est une appellation générique qui désigne plusieurs formats d’images numériques provenant d’appareils photo ou de scanners. Dans les détails, le format Raw contient des données brutes captées par le dispositif de captation.  Concrètement, lorsque vous enregistrez vos images au format RAW, toutes les données brutes recueillies par le capteur seront conservées dans un fichier. Elles ne seront pas traitées par le processeur de l’appareil photo après la capture d’une image.

Du fait de cette caractéristique,  les fichiers RAW sont très malléables lors de la phase de retouche puisqu’ils vous permettent  d’appliquer tous les réglages et corrections que vous jugerez appropriés (balances des blancs, niveau de netteté, saturations des couleurs, etc.)

Dans les faits, l’extension des fichiers raw n’est pas “.RAW”, mais celui-ci change en fonction de la marque. On peut citer entre autres :

  • .CR2
  • .NEF
  • .RW2
  • .ARW
  • .RAF
  • .PEF
  • .DNG

Cette liste n’est pas exhaustive. Tout photographe qui se respecte devrait connaître chacun de ces formats pour pouvoir perfectionner leurs photos.

Fichier RAW : les avantages et inconvénients

Si le fichier RAW est particulièrement apprécié par les photographes professionnels, c’est parce que ce type de format présente une pléthore d’avantages indéniables.

  • La simplification lors de la capture de la photo puisque que le format permet de ne pas trop se concentrer sur les balances des blancs ou encore les réglages comme le contrôle de l’image ou du profil de l’appareil photo et le mode de couleur. Vous pourrez apporter les réglages qui vous convient au mieux lors de l’édition de la photo
  • Une meilleure gamme de tons et de couleurs meilleure grâce à l’utilisation des 12 bits par canal RGB voire 14 bits pour certains appareils au lieu des 8 bits du format JPEG
  • Pas de perte de qualité puisqu’il n’y a pas de compression et de traitement
  • Une retouche photo bien plus malléable  et intuitive avec des plages dynamiques plus grandes, une meilleure profondeur des couleurs, etc. Le tout avec un processus de retouche qui permet de garder l’intégralité du fichier et de revenir à tout moment sur n’importe quelle modification
  • Possibilité d’afficher davantage de détails dans les hautes lumières mais aussi, dans les ombres.

Évidemment si le fichier RAW présente des avantages non-négligeables, il n’est pas non plus exempt d’inconvénients. Les voici :

  • Des plus lourds que les fichiers JPEG. Ce qui nécessite un plus grand espace de stockage
  • Des fichiers inexploitables avant le dématriçage
  • Plus de temps de traitement
  • La nécessité de maîtriser les outils de développement
  • Un format non standard

Comment lire un fichier RAW ?

En règle générale, les fichiers RAW ne peuvent pas être lus par les visionneuses d’images de nos systèmes d’exploitation et par les navigateurs web. En fait, il faudra non seulement procéder à une opération de dématriçage pour pouvoir lire ce type de fichier.

Pour information, seuls les capteurs Foveon que l’on retrouve sur quelques appareils Sigma, notamment la Sigma SD Quattro, ne nécessitent pas un filtre coloré pour retranscrire les couleurs. En effet, sur la plupart des appareils photo, les photosites sur les capteurs ne sont sensibles qu’à un niveau de luminosité. Les filtres ont tendance à décomposer la lumière en trois couleurs : le rouge, le vert et le bleu. Ainsi, pour avoir une image composée de pixels avec des couleurs fidèles à la réalité, vous devez faire une interpolation des données captées par les photosites du capteur ou plus communément procéder à une opération de dématriçage.

Pour ce faire, il faudra passer par des logiciels de développement numérique qui vont faire cette opération pour vous et afficher une interprétation du fichier RAW. Dans ce logiciel, vous pourrez également  faire les corrections nécessaires pour pallier aux défauts de l’optique utilisée et appliquer les réglages nécessaires. Le fichier va automatiquement se mettre à jour suivant vos réglages. Il va ainsi afficher une nouvelle interprétation selon les changements que vous effectuez. Ce sera seulement quand vous cliquez sur enregistrer que le fichier va être exporté dans un fichier image JPEG. Cette exportation vous permettra de compresser le fichier et de détruire l’ensemble des informations qui sont jugées inutiles.

Quid des logiciels de développement RAW

Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux logiciels qui permettent de lire et de développer les fichiers RAW. D’un côté, la plupart des marques d’appareils photo disposent de leur propre logiciel. Ils sont généralement accessibles gratuitement avec l’appareil.

Parmi les logiciels constructeurs, on peut notamment citer :

  • Digital Photo Professional de Canon
  • View NX2 y Capture NX-D de Nikon
  • Olympus Viewer de Olympus
  • SILKYPIX de Panasonic
  • RAW Viewer de Sony
  • etc.

De l’autre côté, il existe également des logiciels de développement RAW tiers. Ils sont réputés plus polyvalents et sont généralement privilégiés par les photographes. Ils peuvent être payants ou gratuits.

Voici quelques-uns des logiciels de développement RAW parmi les plus réputés du moment :

  • Adobe Photoshop Lightroom
  • Adobe Camera Raw (ACR)
  • Phase One Capture One
  • DxO PhotoLab
  • On1 Photo Raw
  • Affinity Photo
  • Apple Photos
  • RawTherapee
  • Darktable

Qu’en est-il des fichiers JPEG ?

Bien que le format RAW offre de nombreuses possibilités créatives en postproduction, il est important de noter que le fichier RAW n’est pas adapté à toutes les situations et à tous les flux de travail. Entre autres, le format RAW est plus adapté pour les situations qui nécessitent une plus grande réactivité ainsi que les images qui nécessitent prises dans de mauvaises conditions de prise de vue. Le format JPEG quant à lui est généralement à privilégier si vous n’avez pas le temps de faire des retouches photo ou si vous avez des limitations en termes d’espace de stockage.

En revanche, il est important de comprendre que le format JPEG vous offre moins de latitude pour faire vos réglages. En plus, il vous fait perdre en qualité d’image. De plus, il s’agit d’un format d’image destructif. Ainsi, vous allez perdre des données à chaque fois que vous enregistrez l’image. Toutefois, vous pourrez aisément modifier l’exposition, le contraste, la balance des blancs ainsi que la saturation et la vibrance des couleurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DÉCOUVRE
20 VIDEOS OFFERTES
+ 1 FORMATION SMARTPHONE

+ de 7h de vidéos + de 40 modules
Tout pour débuter et 100% GRATUIT
pack20videos.png

Newsletter

Rester Informé(e)

Entrez votre mail pour recevoir les prochaines news, les offres à venir et les promos sur la formation

Jc Portrait Crop