logo moncompteformation.png
FORMATIONS 100% FINANCABLES AVEC LE CPF

Apprendre la photographie : Maîtriser l’exposition !

L’exposition en photographie est un concept incontournable à comprendre et à maîtriser. Elle se définit par trois grands paramètres : la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et l’ouverture du diaphragme. Ces trois paramètres sont liés entre eux et forment le triangle d’exposition, un concept essentiel pour déterminer la luminosité de votre image. Grâce au Triangle d’Exposition, vous apprendrez à contrôler la quantité de lumière qui atteint le capteur de votre appareil photo, donnant ainsi vie à vos images. En comprenant et en utilisant judicieusement ce triangle d’exposition, vous pourrez obtenir une exposition optimale et exprimer votre créativité.

Le triangle d’exposition : qu’est-ce que c’est ?

Le triangle d’exposition est une représentation schématique des trois paramètres qui influencent l’exposition : l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO. Chacun de ces paramètres a un effet sur la quantité de lumière qui entre dans l’appareil, mais aussi sur le rendu esthétique de l’image. Voyons plus en détail ce que signifie chaque paramètre et comment il agit sur l’exposition.

  • L’ouverture du diaphragme : C’est le trou situé à l’intérieur de l’objectif, qui laisse passer la lumière vers le capteur. L’ouverture du diaphragme se mesure en nombre f, qui est le rapport entre la distance focale de l’objectif et le diamètre du diaphragme. Plus le nombre f est petit, plus le diaphragme est ouvert, et plus il y a de lumière qui entre. Par exemple, une ouverture de f/2.8 laisse entrer plus de lumière qu’une ouverture de f/8. L’ouverture du diaphragme a aussi un effet sur la profondeur de champ, c’est-à-dire la zone de netteté devant et derrière le sujet. Plus le diaphragme est ouvert, plus la profondeur de champ est faible, et plus le sujet se détache du fond. Par exemple, une ouverture de f/2.8 donne un fond plus flou qu’une ouverture de f/8.
  • La vitesse d’obturation : C’est le temps pendant lequel le capteur est exposé à la lumière. La vitesse d’obturation se mesure en secondes ou en fractions de seconde. Plus la vitesse d’obturation est rapide, moins il y a de lumière qui entre, et vice versa. Par exemple, une vitesse d’obturation de 1/500 s laisse entrer moins de lumière qu’une vitesse d’obturation de 1/60 s. La vitesse d’obturation a aussi un effet sur le mouvement, c’est-à-dire la façon dont les objets en déplacement sont capturés. Plus la vitesse d’obturation est rapide, plus le mouvement est figé, et plus la photo est nette. Par exemple, une vitesse d’obturation de 1/500 s permet de figer un oiseau en vol, tandis qu’une vitesse d’obturation de 1/60 s peut donner un effet de flou artistique.
  • La sensibilité ISO : C’est la capacité du capteur à capter la lumière. La sensibilité ISO se mesure en unités ISO, qui correspondent au niveau d’amplification du signal électrique produit par le capteur. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus le capteur est sensible à la lumière, et plus il y a de lumière qui est enregistrée. Par exemple, une sensibilité ISO de 1600 permet d’obtenir une image plus claire qu’une sensibilité ISO de 100 dans des conditions de faible luminosité. La sensibilité ISO a aussi un effet sur le bruit, c’est-à-dire les petits points ou grains qui apparaissent sur l’image. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus le bruit est important, et plus la qualité de l’image diminue. Par exemple, une sensibilité ISO de 1600 donne une image plus bruitée qu’une sensibilité ISO de 100.

triangle exposition photo

Vous l’aurez compris, les trois paramètres du triangle d’exposition sont liés entre eux par une relation d’équilibre : si vous modifiez l’un des paramètres, vous devez compenser par un ajustement des deux autres pour maintenir une exposition correcte. Par exemple, si vous augmentez l’ouverture du diaphragme pour avoir plus de lumière, vous devez diminuer la vitesse d’obturation ou la sensibilité ISO pour éviter une surexposition. Il n’existe pas une seule combinaison possible pour obtenir une bonne exposition, mais plusieurs choix possibles en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir.

Comprendre l’exposition en photographie

Comprendre l’exposition est essentiel pour obtenir des clichés équilibrés et bien exposés. Mais comment éviter les photos trop sombres ou trop claires ? C’est ce que nous allons voir dans cette partie, en abordant les notions suivantes :

  • La valeur d’exposition (EV) est une mesure qui représente la quantité de lumière capturée par votre appareil photo. Elle est influencée par les trois paramètres du triangle d’exposition : la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et l’ouverture du diaphragme. Une valeur d’exposition correcte assure une image bien équilibrée, ni trop sombre ni trop lumineuse. Par exemple, une valeur d’exposition de 0 correspond à une exposition moyenne, une valeur d’exposition de +1 correspond à une exposition deux fois plus lumineuse, et une valeur d’exposition de -1 correspond à une exposition deux fois moins lumineuse.
  • La surexposition et la sous-exposition sont deux situations à éviter lors de la prise de vue. La surexposition se produit lorsque l’image est trop lumineuse, résultant en une perte de détails dans les hautes lumières. À l’inverse, la sous-exposition se produit lorsque l’image est trop sombre, entraînant une perte de détails dans les ombres. Apprendre à reconnaître et à corriger ces ces erreurs d’exposition et d’améliorer la qualité de vos photos.

exposition en photo éléphants Kenya

  • L’histogramme est un outil précieux pour évaluer l’exposition de vos photos. C’est un graphique qui représente la répartition des tons de l’image, des ombres aux hautes lumières.  En analysant l’histogramme, vous pouvez déterminer si vous pouvez facilement détecter les surexpositions et les sous-expositions, et ajuster vos réglages en conséquence. pour obtenir le résultat souhaité.

 

Les différents modes d’exposition

Les appareils photo offrent différents modes d’exposition pour répondre aux besoins des photographes dans diverses situations. Comprendre les spécificités de chaque mode vous permettra de capturer des images de qualité et de manière plus intuitive.

  • Le mode automatique est idéal pour les débutants ou lors de situations où vous souhaitez prendre rapidement une photo sans vous soucier des réglages. Il analyse la scène et ajuste automatiquement la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité ISO pour obtenir une exposition correcte. Cependant, il a ses limitations, notamment en matière de créativité et de contrôle sur l’exposition.
  • Le mode manuel, vous donne un contrôle total sur les paramètres d’exposition. Vous pouvez ajuster  individuellement la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité ISO en fonction de vos besoins créatifs et des conditions de prise de vue. Bien que cela demande plus de pratique et de connaissance technique, le mode manuel offre une flexibilité maximale pour exprimer votre créativité et maîtriser chaque détail de la prise de vue.
  • Les modes semi-automatiques, tels que la priorité à la vitesse (Tv ou S)  et la priorité à l’ouverture (Av ou A), offrent un bon compromis entre le mode manuel et automatique. En mode priorité à la vitesse, vous choisissez la vitesse d’obturation et l’appareil ajuste automatiquement l’ouverture en conséquence. C’est utile pour figer des mouvements rapides ou créer des effets de filé. En mode priorité à l’ouverture, vous choisissez l’ouverture et l’appareil ajuste automatiquement la vitesse d’obturation. Cela vous permet de contrôler la profondeur de champ et de mettre en valeur votre sujet.

 

Chaque mode d’exposition a ses avantages et ses limites, mais en les comprenant bien, vous pourrez les utiliser de manière stratégique pour obtenir des clichés parfaits dans différentes situations.

La maîtrise de l’exposition en photographie est une compétence essentielle pour réussir vos clichés. Le triangle d’exposition joue un rôle clé dans le contrôle de la luminosité et de la netteté de vos photos. Vous pourrez également jouer avec les effets visuels en modifiant la quantité de lumière qui atteint le capteur de votre appareil photo, créant ainsi des images uniques et saisissantes. N’oubliez pas que l’exposition est une compétence qui s’acquiert par la pratique, l’observation et l’expérimentation.

Si vous souhaitez approfondir vos compétences en photographie et transformer votre passion en une véritable expertise, rejoignez dès maintenant la formation photo et vidéo de JC Pieri. Vous apprendrez la photo dans de nombreux domaines, comment choisir votre matériel, capturer les moments clés et retoucher vos clichés. La formation photo JC Pieri est une formation complète, accessible à tous les niveaux et 100% finançable avec le CPF.

Si vous êtes débutant et souhaitez vous lancer dans le monde de l’image, mais ne savez pas par où commencer, découvrez nos formations offertes. Avec plus de 12 heures de vidéos et 100 modules, elles sont conçues pour répondre à toutes vos questions.

Ne manquez pas cette opportunité d’apprendre et de progresser dans le domaine passionnant de la photographie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux te lancer dans le monde de l'image, mais tu ne sais pas par où commencer ?

Quel matériel choisir ?
Comment régler mon appareil ?
Quelles sont les bases de la photo ?
Comment toujours réussir ses images ?

Formations offertes
jc pieri formation formations offertes

DÉCOUVRE
4 FORMATIONS OFFERTES

POUR RÉPONDRE À TOUTES TES QUESTIONS

+ de 12h de vidéos + de 100 modules
Tout pour débuter et 100% GRATUIT

Tu ne sais pas par
où commencer ?

Reçois gratuitement :

2 guides complets pour choisir ton appareil et ton ordinateur selon tes besoins
+
4 formations complètes pour te lancer dans le monde de l'image, apprendre les bases du cadrage et des réglages avec ton appareil ou ton Smartphone

Formations offertes
LM - Formations offertes